Publier et interagir via Twitter en cycle 2 - Enseigner avec le numérique
 

Publier et interagir via Twitter en cycle 2

À l’école élémentaire Frédéric Bellanger du Havre, les élèves disposent d’une flotte mobile de douze tablettes tactiles. Chaque jour, ils tweetent le menu de la cantine dans un projet porteur de sens car le menu de toutes les écoles de la ville est harmonisé.

Le menu du jour pour initier les élèves

Dès l’entrée en CP, nous apprivoisons Twitter en illustrant le menu du jour en binôme. Progressivement, le travail est délégué à une équipe de quatre qui prépare son tweet sur le temps des rituels du matin. Un élève écrit le menu dans une grille, un autre épelle, un troisième saisit le menu sur la tablette et un quatrième l’illustre.

La grille permet de visualiser les 140 [1] caractères autorisés. Il faut parfois décider ce que nous devons supprimer pour pouvoir tweeter, c’est une première approche des groupes essentiels.
L’équipe met 15 à 30 minutes pour produire son tweet, en fonction de son organisation et de l’autonomie de ses membres : l’écoute et l’entraide sont nécessaires.

JPEG - 73.7 ko

JPEG - 56.4 ko

Des élèves deviennent "experts" et sont sollicités en cas de besoin. Les compétences de chacun sont valorisées au quotidien, même s’ils sont en difficulté par ailleurs.

Répondre aux sollicitations des abonnés

Après avoir compris comment publier, ce sont les interactions qu’il faut apprendre à gérer.
Une fidèle abonnée souhaitait venir manger avec nous. Elle a ainsi amené les élèves à résoudre un problème pour rédiger leur réponse, dans une situation réelle qui dépasse les objectifs fixés pour le CE1.

JPEG - 540.6 ko

Un autre abonné nous a demandé de corriger un menu plein de fautes, défi qui nous a permis de mesurer l’ancrage lexical généré en CE2.

Des usages diversifiés au service des apprentissages

L’utilisation de Twitter s’élargit progressivement à d’autres projets. Les élèves prennent goût à la publication et ils aiment partager leurs réussites, un dessin ou un poème. Ils peuvent aussi mobiliser leurs abonnés pour les aider à résoudre un problème scientifique, se confrontant à cette occasion à la fiabilité des informations trouvées sur les réseaux sociaux.
En prise avec le réel, ils expérimentent la publication et les interactions sociales. De plus, les compétences mobilisées se transfèrent dans leurs relations par l’entraide et le respect.

Des précautions préalables

- l’accord de l’IEN,
- une information aux parents,
- une charte d’utilisation,
- le respect du droit à l’image et des droits d’auteur des élèves,
- un mot de passe réservé à l’enseignant.

À propos de l'auteure de l'article

Johanna Cornou est désormais directrice de l’école Jean Zay au Havre. Elle a initié ce projet de classe dans sa précédente école. Ce témoignage a été publié dans la revue AcadInnov en avril 2017.

Notes :

[1Ce témoignage est antérieur au passage à 280 caractères en novembre 2017

Niveau : École