Utiliser l’ENT en lycée professionnel comme espace de stockage et plate-forme interactive : retour d'expérience - Enseigner avec le numérique
 

Utiliser l’ENT en lycée professionnel comme espace de stockage et plate-forme interactive : retour d’expérience

Outil en ligne
Accès : L'Educ de Normandie
Éditeur : itslearning

Youri Tinard, enseignant en Lettres-Histoire Géographie au lycée Thomas Pesquet de Coutances (50) utilise l’Espace Numérique de Travail « L’Educ de Normandie » avec ses élèves et leur propose des parcours en utilisant les fonctionnalités de l’ENT : exercices à questions multiples, devoir à rendre, parcours de lectures adaptés...

Quel usage faites-vous de l'Espace Numérique de Travail « L'Educ de Normandie » ?

J’utilise l’Espace Numérique de Travail « L’Educ de Normandie » de deux manières : la première comme espace de stockage et la seconde comme une plate-forme interactive.
Comme espace de stockage, en début d’année, j’ai placé sur l’ENT les vidéos que nous avions tournées avec mes collègues d’atelier lors des heures de co-intervention. Je les ai conservées avec des comptes-rendus que nous faisions en classe ainsi que les exercices faits en classe sur papier.
Puis, j’ai créé des activités sur l’ENT à partir de mes cours, c’est la partie interactive.
PNG - 127 ko

Pourquoi avoir choisi d'utiliser l' Espace Numérique de Travail « L'Educ de Normandie » ?

Il existe de nombreuses plates-formes proposant des classes virtuelles. Mais ces solutions forcent les élèves à donner leurs données personnelles. Ces données sont ensuite vendues à des organismes privés. Or, l’ENT préserve les données des élèves ...et aussi les miennes. Ainsi mes cours, mes documents ne partent pas je ne sais où mais finissent sur les serveurs de la société It’s Learning, en Norvège, qui a un contrat avec le Conseil Régional. En outre, je peux choisir de conserver mes cours sur la plate-forme ou bien de les supprimer. Je maîtrise donc mes contenus, ce qui n’est pas du tout le cas sur d’autres organismes. Mes élèves pris en photo, mes cours déposés ne pourront donc pas se retrouver sur les moteurs de recherche.
Donc, pas de prise de risque pour les élèves ou pour moi. Je suis comme dans ma classe, personne ne rentre, sauf si je l’autorise.

Quelles sont les modalités d'organisation ?

Au début de l’année, avant le confinement, j’utilisais l’ENT en classe avec les élèves. Par exemple, un élève absent pouvait reprendre les vidéos de la semaine passée depuis l’ordinateur de la salle où je me trouvais en début de cours. Ou bien, les élèves se connectaient depuis leur téléphone portable et regardaient un travail fait en classe la semaine d’avant. Ou bien, je projetais les contenus au vidéo-projecteur à la classe entière pour réviser. Dans cette organisation, les élèves se servaient de l’ENT uniquement pour lire les documents et pour réviser, soit tout seul, soit avec moi en classe.

Puis, avec le confinement, j’ai proposé aux élèves des parcours en utilisant les fonctionnalités de l’ENT : exercices à questions multiples, devoir à rendre, parcours de lectures...
Dans cette organisation, l’ENT suppose que les élèves écrivent sur les supports de la plate-forme.

Quels sont les bénéfices pour les élèves ?

Pour les élèves, c’est l’occasion de revoir ce qui a été fait, à partir de documents audio ou vidéo. Cela permet aussi d’individualiser les parcours. Par exemple, un de mes élèves est autiste. Je lui ai proposé un parcours adapté avec les outils de l’ENT. Il est le seul à voir les contenus et je ne lui adresse pas les cours que j’ai conçus pour les autres élèves. Je lui fais faire un détour pour qu’il puisse travailler sereinement, et je lui redonnerai les cours habituels quand j’aurai estimé qu’il peut se concentrer un certain temps sur des tâches simples.
PNG - 140.1 ko

Quels sont vos conseils ?

L’ENT est un outil qui peut être utilisé à différents niveaux : comme un gros disque dur, comme un espace d’exercices, comme une messagerie…
Il permet de développer différents types de pédagogie . Enfin, l’ENT respecte la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD), en tant qu’enseignant, je n’ai pas à craindre que les données de mes élèves soient collectées.
Je le conseille donc à plusieurs titres.

Accès : L'Educ de Normandie
Éditeur : itslearning