Co-construction et mise à disposition d'une trace écrite commune - Enseigner avec le numérique
 

Co-construction et mise à disposition d’une trace écrite commune

iOS

Comment co-construire une trace écrite avec les documents de l’enseignant et les productions des élèves tout en évitant un surcroit de travail pour l’enseignant avec des manipulations longues, fastidieuses et répétitives ?

Contexte et objectifs

Dans le cadre du déploiement de tablettes dans les collèges de la Manche, les enseignants volontaires sont dotés de tablettes individuelles pour une utilisation pédagogique. En tant qu’enseignant doté par le département, je vous propose ici un retour d’usage suite à de nombreuses expériences menées depuis plusieurs années sur la co-construction d’une trace écrite avec les élèves et d’une mise à disposition instantanée

Ce choix pédagogique permet de répondre à de multiples objectifs :

  • les élèves absents, malades ou tout simplement empêchés de venir en classe peuvent récupérer en temps réel la trace écrite du cours ;
  • les élèves à besoins éducatifs particuliers ont accès à une trace écrite structurée pendant la classe mais aussi en dehors ;
  • les élèves sont acteurs de leurs apprentissages en mettant à disposition de tous leurs différentes productions (écrit, schéma, synthèse, carte mentale, skechnote, trace de recherche, ...) ;
  • l’enseignant conserve un lien entre deux séances de cours et peut revenir facilement sur une notion ;
  • les séances de correction d’exercices se trouvent ainsi redéfinis avec une discussion sur les réussites et erreurs individuelles et/ou collectives, sur les solutions envisagées, ...

Préparation et matériel

Afin d’être efficace, mes cours (au format .pdf) sont synchronisés sur ma tablette via un cloud et j’effectue des captures d’écran de mes documents pour les insérer en tant qu’image.

Matériel :

  • vidéo-projecteur
  • ordinateur avec un logiciel de recopie vidéo (AirServer, LetsView)
  • iPad de 6ème génération
  • stylet compatible
  • application Pages (traitement de texte)

« A noter que l’on peut transférer les documents d’un ordinateur vers une tablette avec l’application "Documents". »

Pendant la séance

L’écran de la tablette est diffusé sur le vidéo-projecteur et je prends en photo les productions des élèves afin d’en discuter avec le groupe classe et d’apporter une solution commune. D’autre part, la prise en photo des cahiers permet d’être un levier formidable pour encourager des élèves en difficulté. Un autre effet bénéfique de la prise de photos est une amélioration de la tenue des cahiers tant dans la graphie que dans le soin apporté.

Ce mode de fonctionnement me permet :

  • d’être plus disponible pour les élèves ;
  • d’apporter un accompagnement plus individualisé ;
  • de favoriser le travail en groupe ;
  • de faciliter le travail différencié (il m’arrive régulièrement de ne pas corriger collectivement un travail mais de prendre en photo le travail d’un élève pour le mettre à disposition) ;
  • de développer l’auto-correction.

Démonstration "rapide" en vidéo :

Mise à disposition de ce travail

En utilisant les fonctionnalités proposées par la tablette et son environnement, le document est accessible via l’ENT avec un lien web. Le document est consultable via un navigateur sur tous les types de terminaux (PC, tablettes, smartphones, ...).
Cette action est à réaliser une seule fois par document et évite ainsi un surcroit de travail pour l’enseignant avec des manipulations qui peuvent s’avérer longues, fastidieuses et répétitives.

Cela vous tente ?

Vous trouverez sur le document ci-dessous le pas à pas distribué aux enseignants de la Manche équipés d’une tablette individuelle.
Ce document contient toutes les actions et manipulations à réaliser, des liens vers des tutoriels vidéos, une vue de l’accès en dehors du cours et des conseils.

PDF - 138.4 ko

Niveaux : École | Collège | Lycée

Compétences :
Collaborer
Développer des documents textuels