Concevoir un e-carnet culturel dans l'ENT - Enseigner avec le numérique
 

Concevoir un e-carnet culturel dans l’ENT

Outil en ligne

Dans le cadre du Parcours d’Education Artistique et Culturelle, la mise en place de E-carnets culturels dans l’ENT, alimentés tout au long de l’année par les élèves, permet de maintenir en éveil la curiosité des élèves ainsi que leur créativité en leur proposant des activités d’appropriation des oeuvres durant la période de confinement.

PNG - 51 ko

Voici le témoignage de Marie Pigache, enseignante de Lettres au collège Barbey d’Aurevilly de Saint-Sauveur le Vicomte (50) :
« Depuis le début du confinement, je travaille avec les élèves sur un carnet de curiosités partagé de la classe sur l’ENT. C’est un carnet que chaque élève possède déjà en version papier dans le collège où j’enseigne et qui permet de garder une trace de ce qui se fait dans le cadre du PEAC : carnet de lecteur, de spectateur, de visiteur, etc. Les élèves peuvent donc présenter leurs lectures aux autres, raconter les visites virtuelles qu’ils ont choisi de faire, conseiller de bons films, proposer des idées...
L’avantage d’un tel espace est qu’il permet aux élèves de garder le contact les uns avec les autres en partageant sur ce qu’ils font mais aussi de participer ensemble à des projets communs, comme le mur de créations ou la découverte d’un spectacle vivant à distance.
Par exemple, les 6e ont travaillé sur des activités « Avant le spectacle » avant d’avoir accès au lien vers la captation de Cendrillon de Joël Pommerat. Nous continuerons ensuite à échanger sur le spectacle grâce à un forum sur le carnet de curiosités en ligne.
Tous les élèves ne participent pas de la même façon au carnet partagé par la classe, mais si certains ne font que les activités communes, d’autres nourrissent activement les différents domaines. Par exemple, lors de la dernière semaine de cours avant les vacances, le caractère facultatif de certaines activités proposées a permis à chaque élève de gérer sereinement et en autonomie son rythme de travail, soit en continuant à alimenter les espaces d’échanges, soit en terminant les activités communes. »